Lundi, mai 21, 2007

Depuis quelques jours les murs de nos bureaux sont recouverts de dessins colorés … ... Ce sont les 50 « histoire-images » réalisées par les élèves du primaire et du collège qui ont participé au jeu-concours « Le temps d’une histoire, adoptons-la paix attitude ». C’est dans le cadre de son programme Education à la Paix dans les écoles, qu’Initiatives et changement a organisé ce concours. L’idée était de proposer aux jeunes d’être acteurs ensemble dans la résolution des conflits. Par groupe de 4, ils ont dû imaginer un conflit en lui trouvant une issue positive satisfaisant tous les individus engagés dans ce conflit et le raconter sous forme d’une « histoire-image ». Un grand bravo aux 200 enfants des régions de Lille, Lyon et Paris qui ont participé à ce concours, merci aux professeurs qui les ont guidés et félicitations aux gagnants listés ci-dessous :

  • Pour le collège
  • first prize of the secondary school for the peace education competition

    1er prix – « Tous les mêmes » de Lallahoum, Aysé, Badra Ben, Imen et Myriam, élèves de 5ème du Collège Gustave Courbet de Romainville (92) (cliquer ici pour voir l'histoire-image en grand) 2ème prix – « A la recherche de la trousse perdue » de Traecy, Prunelle et Fangshu, élèves de 5ème du Collège Gustave Courbet de Romainville (92) 3ème prix – « La baby sitter » de Camille, Victoria, Manon et Eva, élèves de 5ème du Cours Secondaire d’Orsay (91)

  • Pour le primaire
first prize for the primary school of the peace education competition

1er prix – « Le mariage de la princesse » de Léa, Emma, Laura, Sasha et Julie de la classe de CP de l’école Assomption Bellevue de Oullins (69) (cliquer ici pour voir l'histoire-image en grand) 2ème prix – « Auguste et Bernard » de Noé, Ronan, Inès, Jordan, Octave et Hugo de la classe de CP de l’école Saint Joseph de Pantin (93) 3ème prix – « Chez Léo et Léa » de Alison, Charles, Charlotte et Salomé de la classe de CP de l’école Assomption Bellevue de Oullins (69) Le 1er prix pour les collégiens est la réalisation d’un film d’animation de leur histoire-image par l’association Okaou. Pour les primaires, c’est un DVD accompagné de son dossier pédagogique à découvrir à l’école. Les autres participants recevront des livres, DVD ou CD éducatifs. Compte tenu du vif succès de la 1ère édition, Initiatives et Changement lance un 2ème concours « Adoptons la paix-attitude ». Celui-ci sera lancé en septembre 2007 dans toutes les écoles de la France Métropolitaine pour une remise des prix en mai 2008. Si vous souhaitez inscrire votre établissement ou une classe à ce projet, n'hésitez pas à nous transmettre dès aujourd'hui vos coordonnées par mail ! Parmi les scénarios reçus, des thèmes récurrents émergent : les bagarres liées au foot, au jeu ou à la dispute entre frères et sœurs. La majorité des enfants ont choisi de raconter des histoires simples, dans lesquelles ils se mettent en scène. Quelques scénarios parlent des enfants soldats, de la guerre ou des pays en voie de développement, mais ces sujets, plus éloignés du quotidien des enfants, ont moins séduit le jury. Celui-ci était présidé par Jean-Claude DECALONNE, compositeur de spectacles et initiateur du projet Orchestre à l’école. Selon lui, les jeunes « ont eu du mal à trouver de réelles solutions. Cela prouve qu’ils ne sont pas sensibilisés en profondeur à la paix et qu’il y a encore du travail à faire. » Il est rejoint dans son constat par les enseignants qui ont porté le projet dans leur classe : « Les enfants ont eu des difficultés à trouver une solution au conflit qui soit autre que l’intervention d’une force extérieure. Ils ne pensaient pas forcément que la solution pouvait venir d’eux. » Et c’est tout l’intérêt du projet Education à la paix qui cherche à sensibiliser les jeunes à l’importance de la responsabilité individuelle et du changement de comportement dans la résolution des conflits. Parmi les autres membres du jury, Marie, élève de 5e, pense que « c’est intéressant de voir la manière de penser des enfants. Les primaires se disent simplement pardon alors que les collégiens essaient plutôt de comprendre les raisons du conflit. » En tant que réalisatrice de BD pour adultes, Chloé THEAULT nous dit que le jeu « est un très bon outil pour exprimer certaines choses difficiles en déplaçant le terrain du conflit. » Elle a été « étonnée en bien par les œuvres des primaires, la qualité de leurs dessins et le fait que les enfants racontent un conflit dans lequel ils sont protagonistes et pas témoins. » Avec Marie-Hélène de CHERISEY, mère de famille, réalisatrice de reportages destinés à la jeunesse, auteur de Passeurs d’espoir, Karine RODRIGUES, professeur d’espagnol, formatrice au GRETA, Rémi, élève de CM2, Michel ORPHELIN, comédien, membre d’Initiatives et Changement, et Vincent ROUSSEL de la commission éducation de la coordination française pour la décennie, ils ont sélectionné six histoires-images.