Lundi, janvier 1, 2007
Participants à  la 1à¨re table ronde inter-burundaise, mars 2003, Caux

 

« Nous étions là pour un échange de cœur à cœur. Si cette rencontre n’avait servi qu’à entendre ces témoignages, elle aura valu la peine ».

 

 

Citation d'un participant à la table ronde inter-burundaise qui a réuni en 2003 dans le centre de rencontres internationales d’Initiatives et Changement à Caux, en Suisse, des représentants du gouvernement, de l’armée et du FNL, rébellion armée qui tient les collines de Bujumbura, la capitale du pays. L’objectif était de rapprocher les hommes et préparer les esprits à une démarche de paix.