Vendredi, août 31, 2018

La sixième édition de CATS – « Enfants Acteurs de Changements dans la Société » – a réuni cette année encore près de 300 enfants et adultes venant de 46 pays différents pour une semaine pleine d’échange et d’apprentissages. Les participants sont redescendus de la montagne chargés d’idées nouvelles, de nouveaux savoirs et de nouveaux amis. Chaque année, le forum aborde un enjeu qui affecte les enfants et auquel les plus jeunes et les adultes peuvent faire face ensemble. Cette année, le thème a été « A l’abri des violences – Créons un monde sûr pour les enfants ».

 

 

CATS développé ce thème en s’appuyant sur la Stratégie de l’Unicef pour la Protection de l’Enfance. Ce document-cadre dégage huit facteurs permettent d’assurer un environnement protecteur pour les enfants : l’engagement des autorités nationales ; la législation et sa mise en œuvre ; les attitudes, coutumes, traditions, comportements et pratiques ; l’ouverture du débat associant les médias et la société civile ; les compétences pratiques, connaissances et la participation des enfants ; les capacités des personnes en contact avec les enfants ; les services de base et services ciblés ; le suivi et le contrôle.

Ces huit facteurs ont été abordé grâce à un vocabulaire adapté à tous les publics et représentés comme des sections du « parapluie de la protection de l’enfance ». L’image du parapluie permettait de souligner que si l’une des sections manque, l’enfant devient vulnérable bien que toutes les autres y soient.

Ce cadre de la protection de l’enfance était le fil conducteur des ateliers, activités de groupe et temps de partage tout au long de la semaine. Un atelier en petit groupe était dédié à chaque section du parapluie afin de permettre aux participants d’approfondir les thème en y associant leurs expériences personnelles et d’apporter des solutions nouvelles. En parallèle, les ateliers « Arts et Savoir-Faire » visaient à aider les participants – et en particulier les plus jeunes – à mettre ce qu’ils avaient appris du cadre protecteur en pratique, que ce soit par la danse, la poésie, la musique ou par la prise de parole.

« J’ai tant appris dans les ateliers. Je vais emmener des idées avec moi pour m’aider dans mon travail. Ils m’ont aussi aidée à mieux comprendre d’autres cultures » - Lauriann (UK).

Des temps collectifs ont rythmé la semaine pour permettre au forum de former une communauté où enfants et adultes ont pu collaborer. Un des temps forts de ces sessions a été la Bibliothèque Humaine où des participants volontaires ont partagé en groupes réduits leurs histoires personnelles liées à la violence contre les enfants. Depuis le harcèlement scolaire à la protection des enfants issus de viols pendant la guerre civile au Rwanda, beaucoup d’histoire à la fois marquantes et inspirantes ont été entendues.

 

 

Julie Ward, députée britannique du Parlement Européen, a tenu un discours-clé lors du forum. Elle a témoigné de la façon dont elle utilise sa fonction pour présenter de jeunes personnes passionnées à des membres du gouvernements ou d’autres personnes qui peuvent les aider à faire la différence. « Les enfants, dit-elle, ne sont pas seulement le futur mais aussi le présent. (…) Vous êtes les experts de votre propre expérience. »

D’autres sessions comme l’Open Space (où les participants étaient invités à créer un atelier) ou le Project Matching ont favorisé un impact au long-terme de CATS en permettant aux participants de repartir du forum avec des compétences et des relations. Ils ont été encouragés à présenter des idées, des défis et des ateliers liés au thème et à travailler ensemble une fois le forum terminé. Un groupe a ainsi proposé comme conversation « L’égalité entre enfants et adultes [à l’école, dans la famille, en politique] ». Un enfant a également proposé un groupe d’échanges pour l’aider sur son défi personnel : « Comment puis-je aider les enfants de ma classes qui ont des difficultés d’apprentissage ? ». « Tout le monde était tellement encourageant et se sont inscrits pour nous aider depuis le monde entier » a confié un participant du Canada.

De nombreux participants ont exprimé leur gratitude envers l’équipe organisatrice, CATS et les autres participants pour leur expérience lors du forum. « J’ai trouvé des amis et une paix intérieure à CATS que je vais emmener de retour avec moi » a affirmé un des participants dans la vingtaine.

 

Article original par Roisin McHugh.

 


 

Retrouvez l'interview d'un jeune participant issu du programme Oui Act 

 

 

Retrouvez toutes nos ressources sur cette page. 

Retrouvez nos actualités sur la page dédiée et ne manquez aucune exclusivité en vous inscrivant à notre newsletter trimestrielle.