Vendredi, décembre 4, 2020

Soirée Regards Croisés : Estelle Jean et le sport pour les réfugiés

 

Le 20 Juin 2018, à l'occasion de la Journée Mondiale des Réfugiés, Estelle Jean, fondatrice de l'ONG Sport for Refugees, est venue échanger sur son parcours. Elle s'est engagée à 23 ans dans le bénévolat, sautant le pas pour partir en Grèce apporter de l'aide sur les camps d'accueil. Elle y a trouvé la motivation, en observant les conditions de vie des réfugiés dans les camps, pour créer à 26 ans sa propre ONG à Lesbos. Le camp d'accueil y est surpeuplé : construit pour 1500 personnes, il en accueille à l'heure d'ajourd'hui près de 9000, une promiscuité source de nombreuses tensions et violences à l'intérieur du camp. Source de bien-être, la pratique sportive permet de prendre conscience que la communication est toujours possible, offrant ainsi la possibilité de (re)construire un équilibre psychique et physique tout en se (ré)inventant une place parmi les autres. Sur une île où les réfugiés en transit dans le camp représentent près de 10% de la population, les compétitions sportives permettent également de créer des interactions entre Grecs et réfugiés - qui terminent souvent sur le podium ! 400 personnes par semaine bénéficient du programme de Sport for Refugees (aujourd'hui Yoga and Sport for Refugees), mené en collaboration avec des réfugiés dont elle met à profit l'expérience, la motivation et les savoir-faire. De cette soirée on retiendra, entre autres, que l'on n’est jamais trop jeune pour agir. Pour Estelle, il faut "avoir conscience que l'on n'a qu'une vie, et prendre conscience de son pouvoir d'action. (…) Il n'y a rien de plus enrichissant que devenir bénévole ou créer son projet".