Mardi, octobre 6, 2020

Séminaire de rentrée pour I&C 

 

Le 13 septembre 2020 se sont réunis les membres, salariés, bénévoles et amis d’Initiatives et Changement France afin de revenir sur l’année écoulée, d’échanger sur l’année à venir et de débattre des perspectives de développement de l’association. 

 

Retour sur l’adaptation d’I&C à la crise du covid.  

 

Ce sont 25 personnes qui ont fait le déplacement en ce dimanche, dont le président de l’association, plusieurs membres du conseil d’administration et les salariés, volontaires et bénévoles impliqués dans la vie associative d’I&C. Ce fut l’occasion de revenir sur l’année écoulée pour les programmes (Oui Act, Pari(s) à 2, CRIA, les cercles de femmes) et sur les perspectives à venir pour 2020-2021. La première partie du séminaire a mis en lumière les activités estivales d’Initiatives et Changement International et notamment les moyens mis en œuvre par les équipes pour pallier l’absence de forum à Caux à cause de la crise sanitaire. Cela a permis de découvrir plus en détail i-Listen, la version virtuelle des temps de silence ; les sessions du Caux Forum ; et la nouveauté de cet été 2020 : le Hub, avec une attention particulière sur l’émergence de groupes de réflexion, de travail et de soutien sur les thématiques d’I&C au niveau européen et le rôle qu’I&C devra jouer dans la période post-Covid. 

 

Un temps d’échange et de partage 

 

La deuxième partie du séminaire a été dédiée aux échanges de l’assemblée répartie en deux groupes ; pour mieux explorer deux axes de développement d’I&C France. Le premier thème étudié portait sur l'engagement citoyen des jeunes : “Droits et réconciliation : Quel avenir pour CRIA et Oui Act ?”. Le deuxième groupe, quant à lui, se posait la question de la place d’Initiatives et Changement France dans son environnement : “Prendre soin de la maison : Europe et transition énergétique éthique”. Le groupe a pu reparler de son attachement à l’Europe et aux dynamiques inter-européennes ainsi que de la transition énergétique et éthique pour l’environnement.  

 

Le premier groupe a pu retrouver et échanger autour des valeurs et principes qui sont au cœur du programme CRIA, ainsi que de son but, à savoir qu’au-delà de former à l’action et de faire vivre les droits, CRIA est aussi porteur de changement personnel, d’empowerment. Les discussions ont permis de faire le lien avec Oui Act qui offre un espace pour que les jeunes puissent parler, exprimer leurs opinions, les défendre et les remettre en question. Que ce soit Oui Act ou CRIA, les deux programmes témoignent de la volonté des jeunes d’aborder la question de l’égalité entre les filles et les garçons. Pour Oui Act, cette égalité est recherchée dans l’espace scolaire, en famille et dans la vie et professionnelle. Pour CRIA en Asie du Sud, ce thème est central car les discriminations et les violences touchent les filles avant même leur naissance et tout au long de leur vie. L’égalité des sexes est traitée dans Oui Act et CRIA par des engagements et des actions concrètes (campagnes de plaidoyer et projets citoyens) plutôt que de manière conceptuelle, frontale et idéologique.  

 

Le deuxième groupe est revenu sur la question de la création d’un groupe de travail I&C au niveau européen. Il est ressorti des échanges que tous les participants autour de la table avaient la fibre européenne et qu’il était nécessaire de développer et de fluidifier les contacts d’I&C France avec nos amis européens, y compris avec l’Est et ses jeunes.  

Le groupe a également écouté la proposition d’un de ses membres de développer un projet de cycle de conférence sur la transition écologique et sociétale à préparer pour faire face et limiter le réchauffement climatique. Il est ressorti des discussions que notre civilisation est à un vrai tournant avec le défi du réchauffement climatique et I&C devrait être présent sur ce front afin de mettre en avant les propositions qui font entrevoir quelque chose de positif et donne envie d’agir et de changer.