Vendredi, mars 16, 2018

Les 10 et 11 mars 2018 ont été l’occasion pour des jeunes et moins jeunes d’échanger autour du plaisir d’apprendre ensemble.

 

 

 

70 personnes se sont réunies durant deux jours afin de débattre, expérimenter et échanger sur le parcours éducatif. Le plaisir d’apprendre est une condition sine qua non de la réussite scolaire, comme cela a pu être confirmé par les participants eux-mêmes lors des différents ateliers et moments de réflexion.

Le plaisir d’apprendre est une condition sine qua non de la réussite scolaire, comme cela a pu être confirmé par les participants eux-mêmes. Elément important de cette rencontre : le croisement des regards entre un public issu des quartiers difficiles et un public fréquentant l’École Nouvelle La Source. Cela a permis à chacun de s’ouvrir à l’autre, de comprendre que, quel que soit le milieu, le décrochage touche de nombreux jeunes.

La Bibliothèque Humaine a notamment été une véritable révélation pour de nombreux participants, notamment chez les plus jeunes, très marqués par ces partages d’expériences. La véritable richesse des échanges a été de voir se confronter les points de vues des jeunes, parfois en situation de difficulté scolaire, et ceux des adultes, souvent eux-mêmes parents. Cela a permis à chacun de comprendre ce qui poussait l'autre à agir de la manière dont il le faisait, ce que l'autre ressentait.

 

Ces deux journées ont permis de mieux se connaître et d’ouvrir des perspectives de partenariat pour l’avenir.

Le travail en groupes a permis de décrypter certaines causes du décrochage scolaire. Il en est ressorti qu'à chaque changement de niveau (de la maternelle au primaire, du primaire au collège, du collège au lycée), les élèves n'étaient pas assez préparés et se retrouvaient en difficulté ; ont été mentionnées également des causes externes telles que les fréquentations, la pression des parents ou au contraire un manque d'implication… Des solutions possibles ont été discutées. Mises en œuvre par l'entourage des élèves, le corps enseignant, la famille, les amis, celles-ci permettraient d'éviter des situations d'échec.

 

Les différentes propositions issues des échanges entre les participants seront rapportées auprès de Madame la Défenseur des Droits des Enfants, Geneviève Avenard, lors d’une rencontre prochaine.

 

Sont à l’origine de cet évènement, l’association française Janusz Korczak (AFJK), la Confédération Syndicale des Familles (CSF), Initiatives et Changement ainsi que l’École Nouvelle La Source.

Un grand merci à tous les participants qui ont sur rendre ce moment d'échanges vivant et enrichissant pour tous !

 


Pour plus d'information, consultez leur site internet ou le site du programme CATS.

Retrouvez le rapport de cette édition ainsi que le témoignage de Florence Nosley en pièces jointes téléchargeables.