Vendredi, avril 24, 2020

Que sont-ils devenus ? - Korczak en Australie 

 

Après avoir participé à Children as Actors for Transforming Society (CATS), Karin Morrison souhaitait partager cette expérience avec le plus grand nombre. C’est pourquoi, quand Child Rights in Action (CRIA) a organisé son premier évènement, trois enfants d’une école avec laquelle Karin travaille ont pu aller en France. Aujourd’hui, inspirée par ce que CRIA promeut, elle met en place une antenne australienne de l’association Korczak avec des enfants.  

 

CATS et CRIA sont des exemples concrets de programmes dans lesquels les enfants vivent pleinement leurs droits. Jonathan Levy, leur fondateur, m’a fait découvrir les idées, les théories éducatives et le travail de Janusz Korczak, l’homme dont la manière de respecter et d’éduquer les enfants a forgé la base de la Convention Internationale des droits de l’enfant. CATS et CRIA font de ces droits une réalité, à une époque où les enfants sont considérés comme des citoyens en devenir qui ne pourront être pris au sérieux qu’une fois adultes.  

 

J’étais déterminée à ce que des élèves de cette école participent à CRIA

 

Wooranna Park Primary School est une école publique dans la banlieue de Melbourne, en Australie, avec laquelle j’ai travaillé au cours des dernières décennies. Elle se trouve dans une zone extrêmement défavorisée et accueille des élèves de plus de quarante cultures différentes. Le directeur, M. Ray Trotter, leader et éducateur visionnaire, s’attache à donner aux élèves les compétences pour travailler en autonomie, avec une équipe pédagogique donnant la priorité aux élèves plutôt qu’aux chiffres. Plus j’apprenais de CATS et de Korczak, plus j’étais déterminée à ce que des élèves de cette école participent à CRIA.  

Cette école, dans son fonctionnement, s’accorde beaucoup avec les idées de Korczak. Aussi, lorsque j’ai rencontré M. Trotter pour lui parler de CRIA et d’une éventuelle participation d’une délégation de l’école, son soutien fut immédiat. Nous avons rencontré des obstacles, comme les nombreuses règles et conditions pour que des élèves puissent voyager, notamment en ce qui concerne leur sécurité. Le financement fut également un enjeu majeur.  

M. Trotter et les cadres de l’équipe éducative ont relevé ces défis et trois élèves de 10 ans, emballées à l’idée de participer à CRIA, ont organisé des activités pour aider à financer leur participation. Auparavant, j'avais donné à l’équipe pédagogique un exemplaire du livre Roi Mathias 1er, de Janusz Korczak. La directrice adjointe, Jennie Vine, m’a raconté que le livre avait inspiré de nombreuses discussions sur le leadership, la prise de décision et les droits des enfants. Cette école a déjà un conseil des élèves et des assemblées scolaires, souvent menées par les élèves.  

Enfin, Chase, Charlotte et Furwah ont pu parcourir le monde jusqu’en France, accompagnées par deux professeures de Wooranna Park. À CRIA, cette délégation a été très active. Les jeunes filles ont créé de nouvelles amitiés, ont participé au Talent Show et n’ont pas hésité à se proposer pour mener des ateliers durant la session ouverte. Deux d’entre elles ont fait équipe pour présenter les Missions Enigma, une initiative de leur école qui permet aux élèves de mener leur propre projet de recherche sur des sujets qui les intéressent. La troisième élève a co-présenté une session sur le travail forcé des enfants. Elle a également mené l’interview de Geneviève Garrigos, d’Amnesty International.  

 

Mon expérience de CRIA et ce que j‘en ai tiré m’ont poussée à inviter des élèves […] à m’aider pour créer le design du site de l’association 

 

Récemment, j’ai été invitée à monter et mener une association Janusz Korczak en Australie. Mon expérience de CATS et CRIA, et ce que j’en ai tiré, m’ont poussée à inviter des élèves de Wooranna Park à m’aider dans la création du site de l’association. Car qui est mieux placé que des jeunes pour participer à la création d’une association qui vise à sensibiliser et éduquer les enfants à leurs droits ?  

 

Les élèves étaient ravis d’être invités à m’aider 

 

J’ai parlé à l’école de mon projet de monter une association Korczak en Australie et j’ai demandé si un groupe d’élèves pouvait m’aider à développer le site internet. Le coordinateur technologique avait un groupe d’enfants particulièrement intéressés par le développement web et il était très heureux que je vienne les rencontrer pour leur parler de Korczak et de mon projet.  

Les élèves étaient ravis d’être invités à m’aider à créer le site internet et ont commencé à réfléchir à des idées. Je ne leur ai donné aucune instruction si ce n’est de penser à ce que les divers publics aimeraient trouver sur notre site. Avec beaucoup d’enthousiasme, ils ont commencé à créer une carte mentale et, même après leur retour en classe, ils ont continué à réfléchir aux prochaines étapes du processus.  

Le travail n’est pas fini, et d’autres idées s’ajouteront aux leurs, mais nous aurons un site internet. Bien qu’il soit compliqué d’avoir des réunions ou des évènements à cause de la pandémie, le monde numérique fait partie intégrante de la vie des jeunes d’aujourd’hui et je n’ai aucun doute qu’ils continueront ce qu’ils ont commencé. Quand le site sera plus développé, il permettra de propager les idées de Korczak, des exemples de ce que les jeunes peuvent faire pour aider les autres à vivre leurs droits, des informations à propos de CRIA et d’autres évènements.  

 

Vous aussi CRIA vous a inspiré dans votre projet ? Racontez-nous votre histoire : communication@ic-fr.org