Initiatives et Changement met en lien de personnes exilées avec des personnes installées en France depuis des années.

 

Pourquoi ce projet ?

L'accueil des personnes migrantes en France et en Europe fait l'objet de nombreuses initiatives associatives. Malgré tout, en dépit de leurs efforts, l'intégration des personnes exilées dans notre pays reste difficile. Les demandeurs d'asile restent souvent inoccupés pendant toute la durée de traitement de leur dossier et les personnes réfugiées ont du mal à rencontrer des Français en dehors de leurs démarches administratives. Les ponts ne sont pas faciles à créer, et les préjugés s'additionnent de part et d'autres. Les associations manquent de temps pour l'accueil culturel des nouveaux arrivants et se heurtent au manque d'implication de la société civile, à la barrière de la langue (qui ne peut se résoudre que par la pratique), et à la nécessité de déconstruire les préjugés pour faire face à la montée des extrêmes.

Il est nécessaire d'impliquer la société civile dans cet accueil, afin de permettre de recréer du lien social au niveau local, de favoriser la pratique d'un français du quotidien et plus fluide, et d'offrir l'opportunité de mieux comprendre la culture et le mode de vie des Français. Découvrir Paris devient alors le prétexte pour des rencontres privilégiées qui laissent place à l'écoute de l'autre et aux échanges.

 

« C'est la première fois que je discute avec des Françaises qui ne sont pas professeures de français depuis que je suis arrivé à Paris  » - Salih (Erythrée).

 

 

Concrètement...

Le projet Pari(s) à 2 a démarré sa phase pilote en Ile de France en novembre 2017, à l'occasion du festival Migrant'Scène de la Cimade. Elle accompagne des binômes qui se rencontrent une semaine sur 2 à l'occasion d'activités socio-culturelles variées (cinéma, musée, balade...).

L'action va se déployer dans les mois à venir, notamment grâce à des partenariats avec des structures d'accueil et d'hébergement d'urgence pour les personnes exilées.

 

Pour cela, nous avons besoin de bénévoles ! N'hésitez pas à consulter notre appel et à nous contacter si vous êtes intéressés.

 

 

 

 

 

« C'était très beau. Il n'y a pas ça au Soudan.  » - Omar (Soudan).

 

 

« L'espoir fait revivre. » - Balde (Guinée).

 


 

Découvrez le projet en vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=wFQykriZcyE

.