L'histoire d'Initiatives et Changement est celle de la naissance d'un mouvement international.

 

En 1938, le pasteur luthérien Franck Buchman crée aux Etats-Unis le mouvement baptisé "Réarmement Moral", ouvert à toutes les religions et familles de pensée, qui devient en 2001 "Initiatives et Changement" / "Initiatives of Change" pour marquer sa volonté de devenir un Incubateur d'Initiatives. Le mouvement s'est élargi, jusqu'à l'acquisition d'un centre de rencontres en Suisse (1946) et l'ouverture de l'Asia Plateau en Inde (1968).

Des actions et des combats divers ont marqué l'existence d'I&C tout au long de son histoire. En voici quelques exemples :

  • Réconciliation Franco-allemande

Entre 1946 et 1953, 3000 Allemands et 2000 Français, dont Konrad Adenauer et Robert Schuman, se sont rendus à Caux.

Les gouvernements français et allemands ont rendu hommage à Frank Buchman en le décorant respectivement de la Légion d’Honneur et de la Grande Croix de l’Ordre du Mérite.

L’association a également contribué au rapprochement du Japon avec ses voisins asiatiques. En 1950, une délégation de 70 Japonais, dont les maires d’Hiroshima et Nagazaki, se sont rendu à Caux. En 1957, sous l’influence de ces contacts, le premier ministre japonais a présenté des excuses publiques dans neuf pays d’Asie.

 

Ce programme a été reconnu au niveau national et international comme une réponse pour lutter contre la violence raciale dans les villes (lancement à Richmond).

 

  • Taiwan, Brésil, Kenya : Pour des élections propres (1992, 1994,1997)

 Dans ces programmes, les électeurs ont été invités à signer l’engagement de ne rien accepter en échange de leur vote.

Les candidats, s’ils étaient élus, s’engageaint à approuver des lois qui viseraient à moraliser le processus électoral.

 

  • Australie : « National Sorry Day » (2008)

Après plus de 10 ans de lutte, l'Australie formulait officiellement des excuses envers les "générations volées" aborigènes

 


 

En France, le mouvement officialise son existence en 1952. I&C France a mené depuis plusieurs campagnes significatives:

  • Dialogue social (années 1950-1970)

Médiation lors d'accords paritaires dans l’industrie textile, dans les usines du Nord-Pas de Calais, accords salariaux à la SNCF

  • Intermédiation dans le cadre de la décolonisation (1956-1960)
En Tunisie (1956), au Maroc (1960) et au Cameroun (1960).
  • Projet de réconciliation dans les Grands Lacs (2000-2013)

Le programme s’est concentré depuis 2003 sur la paix et sa consolidation au Burundi, au travers de l’accompagnement du dialogue entre le gouvernement et les groupes rebelles.

 

Ces projets nationaux et internationaux sont très divers car ils reposent avant tout sur des initiatives individuelles de bénévoles ayant des motivations très variées.

 

Depuis ses origines, I&C porte avec énergie ses valeurs de liberté, d'engagement, de confiance et de dialogue en vérité afin de contribuer à une société plus juste et apaisée.