Vendredi, juillet 10, 2020

Dernière rencontre de la saison du Cercle Interculturel de Femmes

 

Ce vendredi 27 juin, ce sont huit femmes de courage qui ont bravé la forte chaleur et leurs emplois du temps habituels pour se retrouver dans le jardinet d’une Maison de quartier, à Versailles. 

Leur rencontre clôturait une nouvelle saison de leur Groupe interculturel qui, depuis six ans, cultive des graines d’appréciation mutuelle, de confiance et d’amitié par-delà différences sociales et culturelles.  Au fil du temps, les conversations à la fois joyeuses et franches qui s’y mènent permettent de se rejoindre dans la diversité des vies.  

« Parlons ensemble de notre expérience du confinement » : c’était le thème choisi pour se revoir une dernière fois avant l’été. 

Les mots de Marjorie, participante de longue date, sont parlants sur ce qui a été vécu. 

 

« Ce vendredi j’ai commencé par être impatiente ; on n’entrait pas assez vite dans le vif du sujet que j’avais très à cœur : le confinement. Mais rétrospectivement j’ai réalisé que les présentations de soi, par égard pour les nouvelles venues, ont été le terreau dont nous avions besoin pour nous retrouver.  

En tout cas, j’adore ce groupe et c’est un cadeau d’en faire partie. 

L'authenticité de ce qui a été partagé m’a touchée ; elle a rassasié en moi une faim de relations dont le confinement m’avait privée. 

Les expériences de maladie, d’isolement ; à l’opposé, celles de liens familiaux restaurés ; les émotions traversées, les moments de dépression, de reconstruction personnelle : j’ai été profondément nourrie par notre échange. 

 J’ai pu aussi partager mon souci de voir notre liberté personnelle entravée du fait de trop de règlements à cause du Covid : on m’a écoutée avec attention. 

L’attention à l’autre, c’est le mot clé que je retiens de notre groupe. Avec cette possibilité de s'y montrer vulnérable en toute confiance, dans un esprit d’entraide. 

Depuis mon départ de New-York, il y a des années, j’avais souhaité un groupe de femmes m’apportant un tel soutien, et je l’ai trouvé. Un groupe où l’on ose apparaître avec ses hauts et ses bas, s’ouvrir sur nos joies ou nos chagrins dans le tourbillon de nos vies. Ce qu’on a créé ensemble permet cette intimité.  

Pour moi c’est sans prix." .

 

Le groupe accueillait Loriane, nouvelle participante, pour qui cette réunion était une première. 

 

Le climat était très convivial et détendu, et j’ai ainsi découvert des femmes aux horizons et aux histoires très divers. Je me suis sentie immédiatement acceptée dans cette cellule quasi-familiale, et les échanges étaient empreints d’une honnêteté et d’une sérénité qui m’ont mise aussitôt à l’aise.  

Nous avons parlé de notre ressenti du confinement et déconfinement. Chacune des femmes nous a livré à sa façon un bout d’elle-même dans des témoignages parfois touchants, parfois comiques, mais toujours dans le respect des unes et des autres. Moi-même je ne pensais pas autant partager sur mon vécu, mais il y a quelque chose de poignant dans un cercle de femmes comme celui-ci qui pousse à se confier et à faire tomber les murs qui nous séparent.  

Je suis sortie de ce moment riche et régénérateur de très bonne humeur et comme libérée d’un poids. Si l’opportunité se présente, je serai ravie de participer à nouveau à de tels échanges.”. 

 

Au cours de la conversation, certaines dans le groupe ont su faire vivre leur engagement associatif et la façon dont il les a portées en ce temps de COVID. Elles ont fait naître chez d’autres l’envie de s’investir aussi hors de chez elle. 

Comment s’entraider l’année prochaine dans cette direction, et ensemble aller vers de nouvelles ouvertures ? La question a été posée.  

Une source de satisfaction et de joie pour Odile Canneva, la fondatrice du groupe, qui avec humilité parle de "sortir d’un cadre qui (la) rassure mais maintenant emprisonne ». C’est en tous cas dans ce cadre, qu’elle maintient vivant depuis plusieurs années, que des femmes ont trouvé des ailes pour aller un peu plus au-devant des autres.  

 

Le groupe se sépare pour les vacances d’été et se retrouvera le 9 octobre !  

 

Pour en savoir plus sur le Cercle de Versailles.

 

Vous voulez rejoindre le CIF de Versailles ? Contactez-nous !