Vendredi, avril 3, 2020

Confinement et participation des enfants

 

En cette période troublée, il est nécessaire de se rappeler que les enfants sont, comme toujours, des victimes sans voix.

Le confinement et les restrictions, bien qu’indispensables pour la santé de tous, posent un problème particulier pour les enfants dans le monde. Privation de temps de jeu avec d'autres enfants ; privation, pour certains, d'une éducation formelle due à l'absence d'accès aux technologies nécessaires ; privation de contacts physiques et sociaux diversifiés ; et pour beaucoup, risque élevé d’une pauvreté croissante malgré les efforts de leurs parents. Le confinement actuel aura très certainement des effets néfastes sur la santé physique et mentale de nombreux enfants.

A la suite des conversations au sein de notre équipe Child Rights in Action, nous prenons conscience de la pertinence croissante de notre travail. Et aujourd'hui plus que jamais, il est vital pour l’équilibre des enfants qu’ils s'expriment et se fassent entendre. Il nous faut écouter et comprendre ce que disent les enfants et ne pas, une fois de plus, nier leurs points de vue, leurs besoins, et surtout, leurs contributions. C’est, pour nous, le chemin à suivre afin de co-construire des nouveaux départs, fondés sur la dignité et le respect. Il ne faut pas l’ignorer dans ce contexte de crise économique et sociale. 

Child Rights in Action réaffirme son engagement à contribuer au pouvoir des enfants de se faire entendre et de se faire respecter aujourd'hui et à l’avenir.