Lundi, octobre 24, 2016

Pour une culture commune européenne

« L’Europe est-elle à la hauteur de ses valeurs ? Quelles perspectives d’action concrètes dans ce domaine ? ». Philippe Herzog, économiste et homme politique, ancien député européen, a livré son point de vue lors de la Conférence Européenne à Caux, le 22 Juillet dernier : « L’Europe doit se ressaisir et percevoir la crise qu’elle traverse comme une opportunité de la refonder ». Il nous appelle à « assurer la continuité »  de ce que nos prédécesseurs ont fondé au fil de notre Histoire en développant la culture universaliste et les valeurs qui l’accompagnent – celles liées à la fraternité ou encore, à l’égale dignité de la personne.

 L’élaboration d’une culture commune, jusque-là ignorée, est la voie préconisée par laquelle les peuples pourraient développer un rapport positif à l’altérité et où l’échange et le partage seraient valorisés. Le défi est aussi de fédérer le plus de personnes possible autour de ce projet commun et de permettre une participation plus grande des citoyens. De l’enseignement des Grecs à la philosophie des Lumières, en passant par Kant et aux défenseurs de la laïcité, L’Europe doit s’appuyer sur cet héritage universaliste et humaniste pour « parvenir à métisser les cultures et à œuvrer à une société mondiale ». Selon lui, le renouveau des valeurs doit s’inscrire concrètement dans des choix collectifs pour les priorités politiques et organisationnelles dans trois domaines : l’éducation, l’économie et la politique.