Lundi, octobre 24, 2016

Nouçayba Soltani, représentante d’Initiatives et Changement France au comité directeur de la Conférence Européenne, nous fait part des réflexions développées lors de la session de Juillet dernier. Elle valorise une approche centrée sur l’écoute mutuelle et l’intérêt réciproque entre les participants du monde entier.

 

Qu'est-ce qui a motivé ton engagement au sein d'Initiatives et Changement ? 

J'ai rencontré Initiatives et Changement pour la première fois à Caux, à l’âge de 14 ans. Avec mes parents, nous rendions visite à ma sœur qui passait un mois en tant qu'interne pour le Programme des Caux Scholars, une formation internationale au leadership. D’abord fascinée par le lieu, ce sont ensuite les idées, l’écoute mutuelle et l’intérêt réciproque que tous semblaient se porter malgré leurs différences apparentes, qui m’ont poussée à revenir. A 18 ans, j’ai passé un mois à Caux au sein d'un groupe de jeunes venus des quatre coins du monde. Une expérience de vie déterminante ! J’y ai appris l’importance de l’écoute, le rôle primordial du dialogue, ainsi que la prépondérance du changement personnel dans la transformation de la société et du monde. 

Ce qui m’a davantage impressionnée et retenue, c’est que la philosophie de vie proposée n’était pas seulement théorique. Très concrètement, les rencontres avec certains pionniers d’Initiatives et Changement, qui se sont engagés dans le mouvement du Réarmement Moral (ancien nom d’Initiatives et Changement) au sortir de la Seconde guerre mondiale alors qu’ils n’avaient pas 20 ans, m’ont permis de réaliser à quel point cette philosophie de vie qui place la réflexion, l'écoute et le changement personnel au centre, avait permis d’influencer tant leurs vies que le cours de l’histoire.

 

Tu as participé cet été à la session européenne de Caux avec pour thème central "Relancer une Europe inachevée". Que peux-tu en dire ?

La session européenne 2016 a été particulièrement enrichissante. Le but était de permettre à des personnes de tous horizons de se rassembler, d’échanger et de s’écouter mutuellement. Des liens personnels forts se sont créés entre des personnes de différentes générations, de différentes origines sociales et culturelles, de différentes confessions; des réflexions pertinentes  ont émergé. Les riches échanges autour de l’actualité de nos sociétés européennes, du Brexit à la crise migratoire en passant par les valeurs de l’Europe,  ont permis à tous de mûrir une réflexion personnelle sur les changements à opérer et sur les actions à entreprendre pour contribuer à créer un continent plus juste, plus responsable et confiant, où chacun est acteur et citoyen. 

La thématique au cœur de cette session 2017, « Développer de nouveaux récits pour l’Europe », avait notamment vocation à amorcer une réflexion autour des récits historiques et civiques traditionnels en partie dépassés, dans lesquels les Européens recherchent la compréhension de leur identité commune. Face aux bouleversements multiples que traverse notre continent, il s’agissait de faire émerger de nouveaux récits plus en phase avec l’identité et l’avenir des Européens et offrant à chacun l’espoir du changement et la possibilité de jouer un rôle dans sa mise en œuvre. Enfin, l’une des originalités de cette session européenne est de rassembler chaque année 50 jeunes ambassadeurs venus de tous les pays d’Europe. Cette diversité culturelle permet d’alimenter des échanges dynamiques et des rencontres uniques.

 

En quoi a consisté la rencontre d'Oslo ? Quelles ont été les avancées significatives ? 

La rencontre d’Oslo du weekend du 8 octobre a permis à l’ESG, European Steering Group, une équipe composée de 8 personnes issues de différentes équipes d’Initiatives et Changement en Europe, de se rencontrer afin de dresser le bilan du programme « Relancer une Europe inachevée » et de préparer les événements de l’année à venir. Nous avons fixé une thématique pour la prochaine session de Caux et discuté des différents projets, afin de faciliter la coordination du travail mené par les équipes d’IC à travers l’Europe. En somme, cette rencontre a été essentielle et déterminante pour que les différentes équipes se sentent parties prenante d’un tout.

 

En coopération avec les autres équipes européennes d'Initiatives et Changement, un voyage à travers les lieux symboliques de l'Europe devrait être organisé en 2018. Peux-tu nous en dire plus sur ce projet ? 

Ce projet de voyage en est encore à ses prémices. L’idée est de rassembler des jeunes de plusieurs pays européens et de créer un accompagnement de qualité leur permettant de se confronter à des réalités différentes, en allant à la rencontre des concitoyens de leur propre continent.